Inmotion V8 Depuis le 23 octobre 2019, les EDPM[1] doivent être bridés à 25 km/h par construction.
Les possesseurs d’EDPM avant passage du décret doivent donc faire régler la vitesse maximum de leur EDPM à 25 km/h auprès de leur vendeur ou constructeur.

Je suis dans ce cas : j'ai acheté à la Fnac ma gyroroue en août 2018, elle va à 30 km/h.
J'ai donc contacté par mail Inmotion France New Walkings distributeur officiel Inmotion en France.
Voilà nos échanges :

Moi :
Je suis détenteur d'une Inmotion V8 depuis août 2018 et vous n'êtes pas sans savoir que depuis la sortie du décret sur les EDPM le 23 octobre 2019, ma roue doit être bridée constructeur à 25 km/h.
Merci de me communiquer les démarches à suivre pour ce bridage (modalités, délais, frais).
La poursuite de l'utilisation légale de ma roue dépend donc d'après le décret de vous (revendeur et/ou constructeur).
J'espère donc une réponse rapide et une solution efficace, réglementaire et officielle de votre part.

Réponse de Inmotion France New Walkings :
En italique, mes remarques aux réponses apportées.
Les nouveaux engins de déplacement personnels motorisés (EDPM), tel que les gyroroues, trottinettes électriques ou les gyropodes apportent de nouvelles solutions de transport individuel au quotidien. De par leur présence de plus en plus forte, leur utilisation a dû être réglementée pour assurer la sécurité des usagers et celle des piétons. Le gouvernement Français a donc fait évoluer le code de la route, afin de prendre en compte ces nouveaux engins et en définissant des règles d’utilisation.
Merci pour ces précisions, c'est bien pour ça que j'ai contacté Inmotion.

Nous vous rappelons que les produits Inmotion sont bridés à 25 km/h à la livraison par réglage usine.
Peut-être vrai depuis quelques semaines, mais Faux en 2018 lors de l'achat de ma roue!

À tout moment vous pouvez brider la vitesse via l’application Bluetooth Inmotion. Une nouvelle version de l’application avec un bouton dédié devant être mise à jour dans les semaines à venir.
Oui, je peux brider ma roue via l'appli mais ce n'est pas ce qui est attendu par le décret. D'après les compléments d'informations demandés par l'Anumme[2] au ministère de l’intérieur, il n’est pas possible pour les utilisateurs d’EDPM de régler eux même la vitesse par construction et encore moins via l'appli.

Pour rappel, une assurance de responsabilité civile est obligatoire pour l’utilisation de ces produits.
Ça ne répond pas à ma question!

Sachez cependant que la Fnac est, et doit rester, votre interlocuteur privilégié pour toute question.

Moi :
L'Annume a eu comme retour que le bridage actuel par application n'est pas recevable.

La mise à jour de l'application avec ce bouton va t'elle brider de façon définitive la roue ?

Il faut par ailleurs justifier auprès des forces de l'ordre que la roue est bridée soit par présentation de la notice soit un justificatif vendeur constructeur confirmant le bridage. Que pensez vous faire de ce côté ?

Enfin, je vais me rendre à la Fnac dès que possible mais je ne crois pas trop qu'elle ait beaucoup de marge de manœuvre !



Ça fait maintenant plus d'une semaine que j'ai eu cet échange et rien de nouveau depuis. Pas de réponse à mes dernières questions!!!

Dans la foulée, je me suis rendu à la Fnac de Nancy.
Faisant semblant de ne rien connaître sauf l'obligation de faire brider ma roue, je leur ai demandé de faire le nécessaire.
Bien évidement, ça ne peut pas se faire sur place et il faut donc expédier ma roue chez Inmotion qui procédera au bridage.
Ayant l'information de la part d'Inmotion que le bridage se fera, au mieux via logiciel, ça me fait un peu rire.
Ma roue me sera donc sûrement retournée sans bridage constructeur effectué.
À quel frais?
Quel délai?

J'ai informé Inmotion France du retour de la Fnac et pareil, pas plus d'explication de leur part!

En conclusion

À ce jour, je dois attendre une possible mise à jour de l'application Inmotion qui doit brider ma roue. Mais est-ce que cela sera recevable?
Comme souvent, on a autorisé la vente d'engins qui deviennent par la suite "hors la loi" et personne (revendeur, constructeur) ne peut donner une réponse correcte et conforme au décret.
En attendant, c'est l'utilisateur qui prend le risque de prendre une amende de 1500€ lors d'un contrôle de l'EDPM par les forces de l'ordre.

Notes

[1] Engin de Déplacement Personnel Motorisé

[2] Association Nationale des Utilisateurs de Micro-Mobilité Électrique